Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 Agence Carpentier, Agence immobilière ISSOIRE 63500

Crédit d'impôt maintenu pour les portes et les fenêtres.

Publiée le 17/11/2017

 

C'est la dernière ligne droite pour faire changer vos huisseries avec l'appui financire de l'Etat.

 

Marre de cette porte qui brinquebale ou de cette porte qui ferme mal? N'attendez plus pour les changer tout en profitant d'une aide de l'Etat. L'Assemblée Nationale a reporté la fin du crédit d'impôt transition énergétique (CITE) pour le changement des portes d'entrées, fenêtres et volets isolants ainsi que le prévoyait la version intiale du projet de budget 2018.

Initialement, le changement des huisseries ne devait plus bénéficier que d'un crédit de 15% contre 30% pour les autres travaux, dès le 27 Septembre 2017. Puis être exclu du CITE au printemps 2018. Finalement, la ristourne fiscale à 30% sera maintenue jusqu'au 31 Décembre pour les portes, fenêtres, et volets. Au delà de cette date, elle est rabotée à 15% mais prolongée jusqu'au 30 Juin 2018.

 

Pour la suite Sébastien Lecornu, secrétaire d'Etat auprès du Ministre de la Transition Ecologique, a laissé entendre que les fenêtres, et uniquement les fenêtres, continueront à être éligible au CITE en 2019. Toutefois cette aide ne sera accordée que si le remplacement des fenêtres se déroule dans le cadre d'un "bouquet" de travaux, c'est à dire si plusieurs catégories de travaux "écolos" sont menés de front (isolation des combles, remplacement d'équipements de chauffage, etc...). Le gouvernement a par ailleurs prévenu qu'il se réserve la possibilité de faire évoluer l'ensemble du dispositif CITE pour accroitre son efficacité.

Le CITE est un crédit d'impôt sur le revenu au titre des dépenses effectuées par le contribuable pour la qualité environnementale de son logement. Destinée aux locataires, propriétaires ou occupants de leur résidence principale, son avantage est plafonné à 8000 € pour un célibataire et à 16 000 € pour un couple soumis à une imposition commune.

 

Notre actualité